Le fondeur Luc-Marie CHATEL contre le délit de faciès

Publié le par Alexandre Anizy

Ce week-end, vous avez pu voir et entendre un héritier d’une vieille famille de maîtres de forges, Luc-Marie Chatel, ministre et porte-parole du gouvernement, déclarer son aversion pour le délit de faciès, notamment.

 

Parlait-il d’une bavure policière à l’encontre d’un immigré africain ? Non. Il défendait Jean Sarkozy de Nagy Bocsa.

 

Ce cri du cœur républicain était presque émouvant.

En effet, pour une fois que les bien lotis au style NAP (Neuilly-Auteuil-Passy) se mettent dans le même panier que les mal nantis de partout, quel esprit d’ouverture !

 

 

Alexandre Anizy

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :