Poil de carotte au programme

Publié le par Alexandre Anizy

 

En ce temps-là, dans un village ardennais, nos lectures étaient simples : le journal local (première fenêtre sur le monde), et les bandes dessinées que nous trouvions sur le présentoir du café. Ainsi, les héros Buck John, Kit Carson, Tex Tone, du même éditeur de petits formats, ont titillé notre imaginaire.

En somme, une enfance sartrienne comme tant d'autres.

 

Aujourd'hui, grâce à notre fille, nous avons l'occasion de lire quelques classiques. « Poil de carotte » de Jules Renard en fait partie évidemment, car c'est un régal : un style alerte, un découpage en chapitres courts, une ironie salvatrice.

 

 

Alexandre Anizy