Ces ignorants qui gouvernent : papy Rocard et benêt Fillon

Publié le par Alexandre Anizy

 

Michel Rocard est un vieux monsieur qui refuse de décrocher : pour continuer à exister dans les médias, il n'hésite pas à prendre des positions iconoclastes, à parler "sans tabou", comme ils disent aujourd'hui. Quitte à dire des conneries.

 

Partisan de l'exploitation du gaz de schiste, papy Rocard a trouvé un argument fracassant grâce à sa mémoire … qui flanche :

«Quand on sait que le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique sans dégâts sur place, on s’interroge. »

Ce qui est faux, comme le confirme Nicolas Terraz, directeur général de Total Exploration-Production France, qui gère les puits aquitains :

«Les réservoirs disposent, c’est exact, de réseaux de fractures naturelles. La roche (du calcaire) a dû être stimulée, mais pas par fracturation hydraulique. La technique de l’acidification a été utilisée. Elle permet de faire migrer plus facilement les poches d’hydrocarbures vers le puits. C’est différent de la fracturation hydraulique, où l’injection à haute pression d’un fluide (mélange d’eau, de sable et d’adjuvants chimiques) ouvre dans le schiste des fissures qui peuvent s’étendre sur plusieurs centaines de mètres.» (Monde du 16 novembre) 

 

Ce fut une surprise d'entendre le prudent François Fillon tresser des lauriers à ce drôle de canasson :

«Comme Michel Rocard– décidément un des esprits les plus éclairés du pays – l’a dit : le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique et ça ne faisait de peine à personne…» (idem)

 

Quelle leçon peut-on retenir de ces interventions péremptoires ?

Il serait fou de penser que le pouvoir rend ignorant, puisque nous le sommes tous, mais fort sage de ne pas oublier que l'omniscience n'est l'apanage de personne.

 

 

Alexandre Anizy

 

 

Publié dans Notes générales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :